Les Monastères des Météores: excursion depuis Athènes

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Pin on Pinterest0Share on LinkedIn0Share on StumbleUpon0

Antiquité, histoire, art et religion se fondent au nord d’Athènes en formant un impressionnant paysage de monastères qui sont pratiquement suspendus dans les airs. Je dis pratiquement car ils sont construits à 600 mètres du sol, couronnant d’impressionnantes falaises sculptées par l’érosion, qui regardent vers le ciel. Si vous êtes intéressé par la visite, tout ce que vous avez à faire et de continuer à lire.

Monasterios de Meteora

C’est un endroit idéal pour méditer. Dans une région de grès, pleine de rochers géants presque inaccessibles, un groupe de moines décidèrent au XIVe siècle de s’installer dans ce qu’ils appelèrent les “colonnes du ciel.” Jusqu’alors, beaucoup d’entre eux étaient des ermites qui vivaient dans des grottes et dont l’objectif était de se rapprocher de Dieu. Vous aurez les meilleures vues d’en haut, dans le Monastère de Grande-Météore. Vous vous sentirez tout petit à côté des énormes pierres qui soutiennent les temples.
Les Monastères des Météores, qui furent déclarés Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO en 1988, peuvent être visités en une seule journée. Il y a des excursions quotidiennes depuis Athènes, à seulement 3 heures de route. L’accès aux temples se fait depuis la ville de Kalambaka, dans la vallée de la rivière Pinios, et ce ne sont que 17 km qui peuvent être parcourus en voiture, bus touristique, vélo et pour les plus aventureux, à pied.
Si nous reculons dans l’histoire, on se demande comment se fait-il que, il y a plusieurs siècles, ces moines réussirent à construire à cette hauteur? Avec leurs efforts et leur ingéniosité ils firent de cet endroit un lieu unique. Les fresques, qui appartiennent au XVIe siècle, marquent une étape clé dans le développement de la peinture post-byzantine. Bien sûr, la visite de ces temples ne convient pas aux personnes souffrant de vertige car ils se trouvent à une hauteur de 600 mètres dans une zone escarpée. Aujourd’hui ils disposent tous d’accès par escalier ou funiculaire, il y a plusieurs siècles, les moines devaient monter avec le système de poulie qu’ils avaient eux-mêmes conçu. La façon dont ils les construisirent est encore un mystère. Sans aucun doute, ce sont certains des plus hauts monastères du monde.
Ils sont tous impressionnants: Le Monastère de Saint-Nicolas, celui de Saint-Étienne, de la Sainte Trinité, de Varlaam ou encore celui de Roussanou. Mais peut-être le plus spectaculaire, par sa taille, sa conservation et son emplacement, est le Monastère de Grande-Météore: le plus visité de loin. Il y en a beaucoup, mais avant il y en avait plus: certains d’entre eux furent détruits pendant la Seconde Guerre Mondiale par les troupes allemandes. Ils servirent de refuge pour la résistance grecque et cela attira les bombardements des allemands. À l’heure actuelle il en reste seulement 13 sur les 24 monastères originaux, et seulement une demi-douzaine d’entre eux sont ouverts au public.

Informations utiles: L’entrée de chaque temple coûte 3 euros et, si vous avez les épaules et les jambes découvertes, vous pourrez prendre l’une des jupes longues ou des foulards mis à disposition. Il faut se couvrir par respect. Les gens le font et cela ne pose aucun problème. Cela en vaut la peine!

Twitter: @DianaRPretel

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Pin on Pinterest0Share on LinkedIn0Share on StumbleUpon0

Comentarios

comments